HYPNOSE ERICKSONIENNE

Milton H. Erickson (1901-1980), psychiatre et psychologue américain à l'origine d'une nouvelle génération de thérapeutes convaincus que "le patient possède en lui les ressources nécessaires à la résolution de ses problèmes". Après avoir fait des recherches et travaillé avec l'hypnose classique, il fût le précurseur d'une nouvelle hypnose respectueuse de la personnalité du patient.

Loin du cliché de l'hypnose de "spectacle" ancré dans la croyance populaire, l'hypnose Ericksonienne permet de se plonger dans un état de conscience modifié, afin d'accéder plus facilement aux émotions, aux idées et aux ressources personnelles latentes ou insuffisamment développées.

De nouveaux comportements ou de nouvelles dispositions d'esprit peuvent ainsi se manifester après une séance.

Pendant l'hypnose vous avez pleinement conscience de ce qui se passe, c'est une collaboration entre le thérapeute, le client et son inconscient. Tout passe par un travail bon et utile pour vous, en respectant vos désirs d'évolution et de bien être.

 

HYPNOSE HUMANISTE

Née avec le XXIe siècle, cette nouvelle hypnose est basée sur l’expérience et la réflexion philosophique d’Olivier Lockert. C’est une nouvelle approche du fonctionnement de l’esprit, pour atteindre une autre forme d’Etat Modifié de Conscience, appelé Etat Extraordinaire de Conscience.

 

Quelle différence l’Hypnose Humaniste a-t-elle avec les autres formes d’Hypnose ?

Une induction hypnotique traditionnelle aura pour but de centrer la personne sur elle-même, son intériorité. C’est une focalisation, on descend symboliquement les marches vers notre for-intérieur (l’inconscient), pendant que notre conscient pourra être occupé à tout autre chose, comme observer, juger et faire des commentaires. C’est la dissociation. Ainsi on demande à l’inconscient de régler les problèmes.

En mode humaniste l’induction va reliée la personne avec ce qui l’entoure, ceux qui l’entourent, les choses, la vie, les pensées, au-delà des murs, des frontières, des continents, de l’univers. C’est une expansion de conscience, et le changement se fera en toute conscience.

Pour une personne non avertie, la différence est subtile, le « retour » est juste plus rapide, plus éveillé. Pour le thérapeute, la « technique » est inversée puisqu’il « associe » la personne, la rendant très présente et même participative.